Bienvenue dans la ville de Los Angeles! Vivez une super expérience
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 On a tous un endroit où allez, lorsqu'on veut penser. ♠ Arizona B Peterson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar






Messages : 172
Date d'inscription : 10/04/2013
Localisation : Los Angeles

MessageSujet: On a tous un endroit où allez, lorsqu'on veut penser. ♠ Arizona B Peterson   Jeu 1 Oct - 20:18


John & Arizona

On a tous un endroit où allez, lorsqu'on veut penser.

Une autre belle journée, dans cette ville de Los Angeles. En ouvrant les yeux, je prenais un peu le temps de me préparer mentalement pour la journée. J'aimais assez bien, vivre dans cette ville et j'y avais trouvé beaucoup de repère, depuis mon arrivé ici . Mais voilà, mon travail me manquer aussi énormément, alors forcément je devenais un peu frustré mais bien entendu, j'allais le faire voir à personne. Cela ne servirait à rien et puis, ils n'avaient tout simplement pas à le savoir, sauf peut-être Luka mais lui c'était bien différent de toute façon.

Allez après un bon soupir, je sortis de mon lit pour faire mon petit rituel quotidien. Avec les choses à faire, cela devait me prendre au moins 2 heures à peu près, j'allais certainement faire davantage de sport dans la journée, après hein quand la chance n'était pas de mon côté, déjà oui je trouvais cela bien emmerdant alors, mais il y avait aussi le fait ou je devais aussi éviter de faire trop de plan en avance. Une fois habillé, je partis de chez moi pour faire un petit tour vers le port. J'aimais beaucoup aller là-bas, je trouvais que c'était un endroit bien reposant et puis cela préparait l'esprit au boulot tout simplement. Il me fallait attendre encore deux mois, avant de repartir en mission de surveillance.

En général, ce genre de choses à faire rester assez tranquille, certes un peu trop calme à mon goût, mais au moins dans mon cas j'étais bien d'attaque si jamais, il y avait un changement de plan pour quelque raison que ce soit. Enfin, en attendant je devais éviter de penser à cela, car sinon j'allais rendre dingue le peu de proches que je pouvais avoir dans ma vie.

J'arrivais tranquillement au port et avec un état d'esprit plutôt serein et je me mis à ma place habituelle. Alors que j'étais dans mes pensées, j'entendis un craquement familier qui me permettait de savoir, lorsqu'une personne marchait assez près de moi. Je baissais ma tête, de façon discrète et je reconnus la superbe silhouette d'Arizona. Une fois que je regardais de nouveau l'horizon, je me mis à lui parler.

- Bonjour Arizona. Disais-je simplement.

Code by Fremione.


------------------------------------------------------------------

until the love runs out
the same smile every day, the sirens calling away, this mean so much more. the floating boat is carrying me, and i can live my story differently. (⚡️) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar






Messages : 658
Date d'inscription : 09/07/2009
Localisation : Westside

MessageSujet: Re: On a tous un endroit où allez, lorsqu'on veut penser. ♠ Arizona B Peterson   Ven 2 Oct - 11:47

On a tous un endroit où allez, lorsqu'on veut penser


John | Arizona




-----------------------------------------------


[left@La nuit a été courte, il faut dire que je mène une vie assez particulière, je n'ai pas ce style de vie de femme de maison. A 30 ans, je n'ai pas une vie de famille, loin d'être mariée et mère de famille. Je passe mon temps à voyager à travers le monde, même si je n'ai plus quitter Los Angeles depuis 1 ans. Je travail au sein de la CIA, j'ai vue ma vie défilée tellement de fois et je ment à mon frère et ma famille en générale. Bref, c'est une nuit courte qui sait offerte à moi, je suis actuellement sur un mission pour le moins particulière et mais je suis en ce moment assez perdu. J'ai planquée dans un hangar, je suis rentré chez moi dans la matinée le temps de prendre une douche.

Je n'avais pas l'intention d'aller me coucher, hors de question et je n'arriverais pas à dormir de toute façon. J'avançais enfilé un leggings de sport noir, un débardeur près du corps, une paire de basket mes cheveux attaché en tresse. J'avais pris le temps de me préparer pour aller réfléchir un peu et j'irais courir en rentrant. En fouillant dans mes affaires, je fis tombé un dossier, je m'accroupi pour le ramassé et me retrouve avec le dossier de mission que j'ai partager avec John...un soupire ce fit entendre, je me demandais même pourquoi je l'avais ressortie. Mais, surtout, je n'arrivais pas à le chasser de mon satané esprit!!!! Pourquoi lui? Il y a tellement d'homme, mais non, il a fallut que je travail avec lui sous couverture dans l'armée.

Je passais ma main dans mes cheveux pour remettre une mèche tombé, il faut avouer que John m'avais tapé dans l’œil et depuis ce jour impossible pour moi de l'oublier! Je ne pouvais pas, je n'avais pas le droit de tomber amoureuse d'un homme avec qui j'ai travaillé! Ça peut-être dangereux pour nous deux, mais surtout c'est risquer pour des tas de choses. Je posais tout sur mon bureau, regardant l'heure et je quittais la bastide direction Harbor Area, histoire de commencé ma nouvelle journée. Je gare ma voiture, notre esprits s'était croisé? Je m'avançais vers John, il se relevait, je lui souris en entendant sa voix. Ce mec été bref, mais c'est ça, c'est ça façon d'être qui m'a séduite.

John...comment vas-tu? Ravi de te rencontrer.
[/left]

------------------------------------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar






Messages : 172
Date d'inscription : 10/04/2013
Localisation : Los Angeles

MessageSujet: Re: On a tous un endroit où allez, lorsqu'on veut penser. ♠ Arizona B Peterson   Lun 5 Oct - 19:52


John & Arizona

On a tous un endroit où allez, lorsqu'on veut penser.


John...comment vas-tu? Ravi de te rencontrer.

Je fis un petit sourire, sachant qu'elle n'allait pas voir ma petite expression faciale. Mais je lui répondis tout de même car, elle ne faisait certainement pas partie des personnes que je détestais non plus. Bien au contraire à vrai dire, car sérieusement si Arizona ne me ferait pas d'effet du tout, alors je me mentirais à moi-même. Elle était une femme qui avait beaucoup de charme et pouvait plaire à pas mal d'hommes.

- Je vais bien. Répondis-je simplement. Et toi comment vas-tu ? Repris-je en lui retournant la question.

Je me retournais entièrement afin de mieux la regarder et oui en effet, je ne pouvais qu'apprécier ce que je voyais à l'heure actuelle dit donc. Elle arrivait toujours à s'habiller de façon à mettre son corps en valeur. J'avais entendu parler vaguement de sa couverture et cela ne m'étonnait absolument pas, qu'elle ait été accepté aussi facilement. Mais bon, j'attendrais qu'Arizona m'en parle en personne, car on avait pas vraiment eu le temps jusque maintenant pour discuter ensemble et donc il me restait pas mal de chose à apprendre. Mais cela ne voulait pas dire pour autant, que s'il y avait pas mal de choses qui plaisaient chez elle, que forcément, je lui lancerais une invitation pour un rendez-vous ou autre chose dans ce style. Non il allait me falloir plus de temps, je faisais parti des gens qui préféraient prendre leur temps, j'avais peur de m'investir émotionnellement dans une relation, ne voulant pas souffrir par la suite.

Cela m'était arriver la dernière fois et je ne voulais pas reproduire la même chose. Je verrais bien le moment venu de toute façon. Je ne me situais pas encore dans ce cas de figure. Il y avait encore le temps et puis ce n'était pas non plus facile de toute changer dans les habitudes que l'on pouvait avoir pris. Tout le monde n'acceptait pas totalement les métiers de chacun et donc si c'était pour avoir de la frustration alors non merci.

Je fronçais les sourcils, car j'avais bien entendu quelque chose d'étrange de sa part. Pourquoi dire qu'elle était ravie de me rencontrer? Cela n'avait absolument aucun sens du tout. Ou sinon, on n'était pas sur la même longueur d'onde.

Pourquoi me dis-tu, que tu es ravie de me rencontrer? Demandais-je simplement. Tu ne voulais pas plutôt dire, que tu es ravie de me revoir? Répliquais-je avec un léger air amusé.

Code by Fremione.


------------------------------------------------------------------

until the love runs out
the same smile every day, the sirens calling away, this mean so much more. the floating boat is carrying me, and i can live my story differently. (⚡️) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar






Messages : 658
Date d'inscription : 09/07/2009
Localisation : Westside

MessageSujet: Re: On a tous un endroit où allez, lorsqu'on veut penser. ♠ Arizona B Peterson   Mar 6 Oct - 11:53

On a tous un endroit où allez, lorsqu'on veut penser
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
La réponse de John été brève comme toujours, et il me renvoyer celle-ci aussi rapidement. Ça va, je te remercie, la routine. Dis-je avec un petit sourire aux lèvres. Sérieusement, quand je suis face à lui, j'ai parfois l'impression d'être une petite adolescente amoureuse. Sérieusement, il fallait que je me reprenne surtout que je ne suis pas une femme comme ça moi! Non, j'ai du caractère et je ne me laisse jamais endormir, enfin, pas avant de l'avoir rencontrer. Nous avions échanger très peu nous deux, et j’espérais passer un peu plus de temps avec lui aujourd'hui. Mon interlocuteur été à présent bien face à moi, je connaissais beaucoup de chose sur John. Peut-être un peu trop sans même qu'il le sache, et s'il apprenait il allait ment vouloir! Après tout, un agent de la CIA veut toujours tout savoir, devancer l'autre et une fois de plus j'ai cherchait de mon côté. D'ailleurs, il n'allait pas être facile d'avancer comme avec tous hommes, non, il a connu une grosse déception dans sa vie et les femmes, il ne leur fait plus vraiment confiance. Intérieurement, je soupirais.

Mais, je venais de faire une erreur, évidemment je suis comme une gamine à l'intérieur et je bafouille! Je lui dis que je suis ravi de le rencontrer, comme si on ne l'avait pas fais avant. Et il me le fit remarquer, je n'ai pas eu le temps de me rattraper que John me demandait pourquoi j'étais ravi de le rencontrer? Je voulais surement dire le revoir? Je souris amusais de la situation, qu'elle idiote je fais sérieusement! Et ça se dis agent de la CIA! Je suis vraiment bête, je passe ma main dans mes cheveux, signe que je suis gênée. Euh...Oui, excuse moi, je me suis mal exprimer. Dis-je avec un sourire gêné. Nous n'avons pas eu le temps pour bien discuter la dernière fois que l'on sait vu. Tu as le temps?
acidbrain

------------------------------------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar






Messages : 172
Date d'inscription : 10/04/2013
Localisation : Los Angeles

MessageSujet: Re: On a tous un endroit où allez, lorsqu'on veut penser. ♠ Arizona B Peterson   Ven 9 Oct - 22:25


John & Arizona

On a tous un endroit où allez, lorsqu'on veut penser.

J'étais oui satisfait, qu'elle aille bien quand même. Pour une fois, qu'une femme était vraiment rester dans ma tête, il fallait bien que je me préoccupe de son bien être. Je n'avais pas vraiment l'habitude de faire ce genre de choses, mais bon quand même il fallait que je lui prouve dans un sens petit à petit, que je possédais un cœur. Je ne voulais pas me l'avouer, mais oui je sentais dans un sens qu'elle allait prendre sur elle, pour voir si oui ou non, elle voulait être avec moi, par la suite. Mon petit doigt, me mettait en garde en quelque sorte, sur ses désirs. Je ne doutais pas, sur ses capacités d'agent, mais sérieusement, en ma présence elle n'était pas très douée pour garder pour elle certaine réaction.

Je le cachais très bien de mon côté, mais oui cela m'amusait vraiment beaucoup. Arizona allait se faire taquiner par moi un jour, il n'y avait aucun doute de ce côté-là, c'est juste qu'elle ne le savait absolument pas pour l'instant mais c'était juste une question de temps tout simplement. A vue d'œil Arizona avait l'air d'avoir une trentaine d'année, mais pourtant avec son moment de cafouillage, on aurait pratiquement pu dire, qu'elle avait rajeuni d'une dizaine d'année, ce qui pouvait faire un peu peur tout de même dans un sens. Alors pourquoi je trouvais cela, mignon? Ce n'était pas vraiment logique tout de même !

Cela pouvait presque me faire grogner, surtout pour réfléchir autant de temps, sur des sujets aussi puérile que ça sérieusement, tout ça devenait un peu agaçant.

Euh...Oui, excuse moi, je me suis mal exprimer. Disait-t'elle avec un sourire gêné. Nous n'avons pas eu le temps pour bien discuter la dernière fois que l'on sait vu. Tu as le temps?

J'ignorais ce qu'elle venait de dire au début, car ce n'était pas vraiment important pour moi, même si que j'avais trouver cela plutôt amusant. Mais bon, je n'allais pas vraiment avec ça pour faire ma journée non plus. Je savais dans un sens, que je partagerais un bon moment avec la charmante Peterson. J'acquiesçais discrètement car j'étais assez d'accord avec Arizona sur le fait, que l'on avait pas vraiment eu le temps d'apprendre à se connaître et bien aujourd'hui, on allait pouvoir un peu changer les choses.

- Vous avez de la chance Mlle Peterson, car j'ai bel et bien le temps, d'apprendre à vous connaître. Lui répondis-je avec un léger sourire.

Code by Fremione.


------------------------------------------------------------------

until the love runs out
the same smile every day, the sirens calling away, this mean so much more. the floating boat is carrying me, and i can live my story differently. (⚡️) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar






Messages : 658
Date d'inscription : 09/07/2009
Localisation : Westside

MessageSujet: Re: On a tous un endroit où allez, lorsqu'on veut penser. ♠ Arizona B Peterson   Ven 16 Oct - 10:39

On a tous un endroit où allez, lorsqu'on veut penser
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Je me reprenais en mains, car il allait pensé que j'étais vraiment une sale gamine et ce n'était pas bon. En réalité, je ne suis pas ce genre de fille, bien au contraire je suis une femme de caractère et vraiment mature. D'ailleurs, quand on connait mieux mon histoire, on comprend pourquoi j'ai toujours eu l'air femme! J'ai vécu pas mal de chose et je me suis endurcie et encore plus le jour où j'ai intégrer la CIA. Je suis devenue en plus de sa une femme assez dominatrice, sauf que ça John ne le savait pas et il ne savait presque rien de moi, si ce n'est mon identité. La vraie.

Bref, je n'allais pas me faire un débats à moi-même sur mon comportement si étrange à la vue de mon charmant interlocuteur. J'avais répondu rapidement à ces arguments, puis je m'étais rattrapais comme je le pouvais en lui proposant d'apprendre à mieux ce connaitre. En clair aller boire un verre et discuter comme deux adultes tout simplement, ni plus ni moins. Peut-être que peu de femme aurait osez lui demander ça, faire le premier pas devant cet armoire à classe! Oui, car quand on est devant John on prend en compte sa corpulence. Il était libre, et je lui rend son sourire, mais il m'appeler Mademoiselle Peterson et ça peu le fond. Je suis chanceuse en ce moment! Appelez moi Arizona. Dis-je avec un petit sourire, je lui emboîtais le pas. Il y avait du monde sur Harbor aujourd'hui, et je me demandais aussi ce qu'il faisait ici, au port.Vous venez souvent ici, sur Harbor?
acidbrain

------------------------------------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: On a tous un endroit où allez, lorsqu'on veut penser. ♠ Arizona B Peterson   

Revenir en haut Aller en bas
 

On a tous un endroit où allez, lorsqu'on veut penser. ♠ Arizona B Peterson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Il est difficile de dire adieu lorsqu'on veut rester, compliqué de rire lorsqu'on veut pleurer, mais le plus terrible est de devoir oublier lorsqu'on veut aimer. [feat Simba ♥]
» Allez, tous ensemble... On se motive... Et maintenant, on va regarder la pub.
» Joyeux noel à tous!
» Le toit, super endroit pour une sièste... Ou pas. [PV May Willis] [terminé => suite à l'infirmerie]
» "Tous ensemble seuls 2 - Demain c'est aujourd'hui" (Everybody's alone 2 - Tomorrow is now)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heaven on Earth Los Angeles ::  :: Harbor area :: Le Port-